Rappel : la présomption de contribution aux charges du mariage instituée dans le contrat de séparation de biens est irréfragable

Rappel : la présomption de contribution aux charges du mariage instituée dans le contrat de séparation de biens est irréfragable

Publié le : 20/05/2021 20 mai mai 05 2021

En matière de mariage, les articles 214 et 1537 du Code civil prévoient que les époux contribuent aux charges du mariage à proportion de leurs facultés respectives, sauf convention matrimoniale contraire. 
Dans la pratique, en matière de régime de la séparation de biens, le contrat de mariage contient régulièrement une clause précisant que chaque époux contribuera aux charges du mariage à proportion ses facultés respectives, et que chacun sera réputé avoir fourni au jour le jour sa part contributive, de sorte qu’ils ne seront assujettis à aucun recours entre eux. 

Dans l’affaire étudiée, des époux mariés sous le régime de la séparation de bien, dont la convention matrimoniale fait état d’une clause selon laquelle « chacun des époux sera réputé avoir fourni au jour le jour sa part contributive aux charges du mariage, en sorte qu’ils ne seront assujettis à aucun compte entre eux », divorcent. 

L’ex-épouse réclame alors une créance de participation a son ex-mari pour avoir, au cours du mariage, remboursé à l’aide de ses deniers personnels l’emprunt fait par le couple pour la construction, sur le terrain appartenant à monsieur, d’une maison devenue leur logement familial. 

Le litige est porté devant la Cour d’appel qui accueille sa demande et condamne l’ex-époux à verser une somme de plus de 70 000 euros comme créance de participation. 

Décision contestée devant la Cour de cassation qui annule la décision et rappelle qu’en adoptant la séparation de biens, les époux contribuaient aux charges du mariage à proportion de leurs facultés respectives avec pour particularité, compte tenu de leur convention matrimoniale, que chacun d’eux serait réputé avoir fourni au jour le jour sa part contributive, de sorte qu’ils ne seraient assujettis à aucun compte entre eux ni à retirer à ce sujet aucune quittance l’un de l’autre. 
Par conséquent, une telle clause dont les juges sont souverains sur l’interprétation de la portée de la présomption, reconnue comme étant irréfragable, ne permet pas à l'ex-épouse, au soutien d’une demande de créance, d'être admise à prouver l’insuffisance de la participation de son conjoint aux charges du mariage pas plus que l’excès de sa propre contribution.

Ainsi, il est rappelé que les dépenses de construction du logement familial relèvent de la contribution aux charges du mariage, de sorte que la clause du contrat de mariage relative à cette contribution est irréfragable lorsque le juge la valide, et nécessite d’être déterminée et rédigée avec vigilance. 

Référence de l’arrêt : Cass. civ 1ère 18 novembre 2020 n°19-15.353
 

Historique

<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.